ICA ... CHUUUUUUUU! Pardonnez-moi!
Ica, on n'aura pas vraiment visité, il ne paraît que ce n'est pas particulièrement intéressant. Si l'on est venu dans le coin, c'est simplement pour l'oasis de Huacachina.
Notre principale activité dans cette ville aura été de manger dans le centre commercial flambant neuf proche de l'hôtel. Bon, on aura visité quand même une bodega, celle de Tacama. Ce vignoble, le plus ancien d'Amérique du Sud apparemment, est gigantesque et propose une grande quantité de vins de tout type, allant jusqu'au populaire Pisco. Les murs appartiennent à un ancien monastère, on comprend mieux pourquoi on y trouve un clocher. L'étape la plus intéressante de la visite est évidemment la dégustation. Pour une visite gratuite, ils sont bien généreux, 5 verres bien remplis, dont un de pisco, ça nous aura fait un peu tourner la tête! Avis général des vins: beurk! Ils ne sont pas vraiment à nos goûts, trop doux, siropeux, pas assez épais..
Le top de notre aventure à Ica a eu lieu lorsque l'on était dans le taxi en direction de la bodega. On en croyait pas nos yeux. Deux types courant entre les voitures avec 2 gros sacs à dos avec leur nom dessus, suivi d'un caméraman. Oui, Pékin Express (version italienne) était de passage à Ica. En tant que fans inconditionnels de l'émission, on ne pouvait pas laisser Philippe et Tchitcho dans la mouise. On leur a donc négocié un taxi jusqu'à Nasca en promettant la célébrité (ben quoi, faut mentir un peu pour parvenir à ses fins parfois! :-) ) au conducteur. 20 soles dans sa poche, une photo de groupe et vlan, les voilà qui démerdent direction le sud! Bonne chance bande de veinards va!